Toute la Serie A sur Dazn, une décision en questions

Le suspense n’aura pas duré jusqu’au dernier jour. Mais presque. Lancée début janvier avec ouverture des premières enveloppes trois semaines plus tard, la consultation pour les droits télévisés de la Serie A a trouvé une issue presque complète ce 26 mars, à trois jours de péremption des offres des diffuseurs en liste, à savoir Sky et Dazn, actuel détenteurs des droits du football italien. Depuis des semaines, le quorum des 14 votes sur 20 n’était pas atteint, bloqué à 10 ou 11 en faveur de Dazn. pour les lots 1 et 3, dont tous les puissants à l’exception de la Roma et du Torino. Cette fois, seuls le Genoa, la Sampdoria, Crotone et Sassuolo ont voté pour Sky lors de l’assemblée générale. Les autres ont accepté l’offre du groupe anglais créé en 2015 et qui se définit comme le Netflix du sport, à savoir une plateforme OTT qui diffuse des contenus en direct sur son application et internet mais n’a pas de chaîne à proprement parlé (satellite ou digitale terrestre).

Dazn, une surprise?

Depuis 2018, Dazn s’est installé en Italie et paye 193 millions d’euros par saison pour diffuser 3 matches par journée de Serie A (et possède aussi les droits de la Serie B, de la Ligue 1, Lega…). A partir de la saison prochaine, la facture s’élèvera à 840 millions d’euros pour les 10 rencontres de chaque journée, dont 7 en exclusivité. Un investissement colossal à l’échelle du groupe mais qui sera en partie assumé par Tim. L’opérateur télécom italien, sponsor titre de la Serie A… Tim, deviendra en effet partenaire officiel de Dazn, et en plus d’aider d’un point de vue technologique et de distribution (sur Tim Vision) aurait assuré un minimum garantie de 40% de l’offre de Dazn (soit 340 millions), éloignant les craintes d’un scénario à la Mediapro en France. D’autant que la Lega Serie A avait déjà été prudente en mai 2018 en retirant les droits TV au groupe sino-espagnol pour la période 2018-2021, acquis pour 1,05 milliard par an, faute de garanties financières.

Sky sans rien? 

Sky, diffuseur historique du championnat italien, qui possède actuellement 7 matches en exclusivité par journée contre 780 millions d’euros, est le grand battu. Un peu comme l’avait été Canal+ en France. 

La filiale italienne propriété de Comcast, pourrait au mieux, sauver le lot 2, à savoir trois parties en co-diffusion. Maigre pour le géant de la télévision payante, qui possède les Coupes d’Europe de football, la Premier League, la Formule 1, la NBA… Et encore, la Lega pourrait remettre ce lot sur le marché, en espérant attirer Mediaset et disposer d’une exposition en clair d’au moins un des trois matches. 

Sky propose même à ses clients les 380 matches de la saison actuellement puisqu’un canal Dazn est proposé en option payante sur son bouquet satellite. Un accord de distribution prenant fin en juin. Sera-t-il renouvelé? Dazn choisira-t-il de créer un canal sur le digital terrestre?

Une perte de visibilité pour la Serie A? 

Le gap d’audience n’est pas si grand entre les deux diffuseurs à l’heure actuelle. Le meilleur score cette saison de Dazn est de 2 millions de téléspectateurs lors du derby Milan-Inter ; pour Sky, c’est 2,8 millions avec Inter-Juventus. Mais des clients Sky ont accès à Dazn…

Sky Italia, qui espérait un nouveau tour, pourrait présenter un recours soit sur les possibles difficultés d’accès sur tout le territoire, soit sur un changement de l’offre de Dazn, devenue Dazn-Tim.

Vittorio Colao, le ministre pour l’innovation technologique, a récemment rappelé que « 16 millions de familles (60% du total) n’utilisent pas les services Internet fixes ou ne disposent pas d’une connexion fixe à très haut débit. »  Dazn a répondu que « 99% des familles italiennes peuvent s’équiper d’une connexion haut débit avec différentes technologies » et réitère l’engagement « visant à soutenir et accélérer le processus de numérisation du pays ». 5G et fibre, deux enjeux importants pour Tim…

L’évolution des droits TV italiens. Source : Gazzetta dello Sport

Une perte financière pour la Serie A?

Si lundi, en assemblée générale, la Lega accorde le lot 2 à Sky contre 70 millions d’euros par saison, les droits domestiques atteindraient 910 millions, en deçà des 973 millions actuels, même si la Lega a économisé 55 millions en ne passant pas par une société pour gérer l’appel d’offres (Infront lors du dernier). Mais loin du prix minimum espéré : 1,15 milliard d’euros par saison.

Une première baisse dans l’histoire qui s’explique en partie par la crise financière impactant le marché. D’ailleurs, les clubs influents pressaient à accepter cette offre de Dazn, supérieure aux 750 millions par saison proposés par Sky pour les 10 matches par journées co-diffusés sur un canal de la Lega, qui devrait rester à l’état de projet. Pour la media company et l’entrée (à hauteur de 10% contre 1,2 milliard d’euros) des fonds CVC, Advent et FSI, c’est une autre histoire, là-aussi qui oppose plusieurs courants, puisque Andrea Agnelli (Juventus) et Aurelio De Laurentiis (Napoli) en tête ne veulent plus traiter de la question.

Quant aux droits à l’international, qui rapportent 345 millions d’euros par saison actuellement, ils ne sont pas encore vendus sur tous les territoires. Il y a des hausses comme aux Etats-Unis (+30% avec CBS Sports) mais aussi des baisses.

Un gain pour le téléspectateur? 

Toute la Serie A sur Dazn, donc une seule offre TV à souscrire. Le consommateur semble gagnant puisqu’il aura les 380 rencontres de la saison pour une somme estimée entre 20 et 30 euros par mois. Hors, pour Sky TV et calcio plus Dazn, il faut débourser au moins 40 euros (en fonction des promotions). Mais, il y a un mais. La Ligue des Champions reste sur Sky Sport pour le cycle 2021-2024, à l’exception d’un match par tour en clair sur Mediaset et surtout, d’une affiche par journée sur Amazon Prime. Tous les autres matches de la Ligue Europa et de la nouvelle Ligue Europa Conférence seront sur Sky. 

Pour profiter de tout le football des clubs italiens, il faudra donc trois abonnements : Dazn, Sky et Amazon.

En revanche, les horaires d’une journée type de Serie A ne changeront pas : trois matches le samedi (15h, 18h et 20h45), six le dimanche (12h30, trois à 15h, 18h, 20h45) et un le lundi (20h45).

Il y a aussi la question de la couverture du football. Sky a plusieurs chaînes dédiées, avec des émissions, des reportages, un canal d’information sportive qui consacre une large place à la Serie A… Dazn entoure juste la rencontre avec un avant et un après-match et quelques reportages sur son application. Mais à l’heure des réseaux sociaux, des analyses sur Twitch, You Tube, ClubHouse, Dazn répond sans doute aussi au niveau éditorial à une évolution de la consommation du football.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s